Au fur et à mesure des échanges que nous avons, nous publions dans cette « Foire Aux Questions » vos questions et nos réponses.

Pourquoi la méthanisation réduit les émissions de gaz à effet de serre ?

L’utilisation (combustion) du biogaz émet du CO2, gaz à effet de serre. Toutefois, ce CO2 avait été capté dans l’atmosphère par la production de la matière organique. Ce qui est émis avait donc été préalablement capté. La valorisation du biogaz s’inscrit ainsi dans un cycle court, et a un effet neutre sur les gaz à effet de serre de l’atmosphère. C’est en cela une énergie « renouvelable ».

A l’inverse, la combustion des énergies fossiles (fioul, gaz, charbon) rejette du CO2 qui était stocké par la planète depuis des millions d’années, provoquant dans l’atmosphère un déséquilibre, responsable de l’effet de serre et du bouleversement climatique.

Peut-on faire du biogaz à la maison ?

La méthanisation peut être mise en œuvre à toute échelle.

Puisque chaque foyer génère une certaine quantité de déchets organiques, on pourrait en théorie pratiquer la méthanisation chez soi. Mais, pour de petites unités, les coûts d’investissement et la charge de travail restent trop importants. C’est pour cette raison que les unités sont développées de manière collective aujourd’hui.

Par contre vous pouvez faire une expérience facile et ludique à la maison, comme indiqué sur le dessin ci-dessous. A partir d’épluchures de pommes placées hermétiquement au soleil (derrière une vitre par exemple) dans un bocal, vous verrez après plusieurs jours des bulles de biogaz sortir du tuyau pour remonter dans l’eau !

dessin